PADD: une enquête destinée à recueillir les avis des citoyens

L’accès à ce questionnaire est fermé depuis le 1er mars 2018.
Les résultats seront disponibles très bientôt sur ce blog.

Ce formulaire d’enquête est destiné à recueillir les avis de la population sur le projet de PADD présenté en réunion publique le 24 janvier 2018.  Il vient compléter le débat qui a eu lieu à cette occasion.


Compléter ce formulaire devrait vous prendre entre 20 et 30 minutes.

Merci !

21 réflexions au sujet de « PADD: une enquête destinée à recueillir les avis des citoyens »

  1. Bonjour,
    Si j’ai bien compris le plan, la circulation sur la route du haut à partir du Travers, va être déviée sur la route basse à l’entrée du village afin de désengorger la partie de la route haute entre Chantoiseau et la jonction haut-bas. Bonne idée même si je ne vois pas comment va être créée cette déviation, au vu le l’importante dénivellation.
    Est-ce que l’équipe municipale va profiter de ces aménagements pour donner un nom aux rues du village ?
    Cordialement

    • Bonjour,
      Les projets de modification des modalités de circulation seront discutées dans le cadre de la consultation des habitants sur la réhabilitation du centre bourg. Plus de détails dans les prochains jours sur ce blog. La dénomination des rues est au programme, même si le sujet à proprement parler n’est pas concerné par le PLU. Vous trouverez un article sur cette question dans le numéro de la Lettre Municipale que vous devriez avoir reçu récemment.

  2. Je n’ai pas perçu dans ce projet (même si ce n’est qu’un PLU) une perspective politique claire et suffisante pour assurer le maintien d’une population active, ni l’essor économique, ni l’amélioration des conditions de transports vers les zones économiques fortes du département ou proches, ni la communication à mettre en œuvre pour l’attrait de jeunes actifs qualifiés, ni l’ouverture d’esprit vers des coopérations intercommunales pourtant indispensables sur tous les sujets, du social au culturel.

  3. De bonnes intentions s’expriment, au sujet du développement démographique et économique, mais sans que les moyens pour les réaliser soient présentés.Cla ne se décrète pas d’un coup de baguette magique ! Vialas est présenté comme un isolat, mais nul n’ignore que le vraie pôle attractif le plus proche est Genolhac (commerce, artisanat) … qui ne fait pas partie de la même intercommunalité.
    Même contradictions à propos de l’écologie : parkings, déviations, mais on ne parle pas de planter un seul arbre dans Vialas ! (si on veut rendre la place de la Gendarmerie agréable, ce serait le meilleur moyen, sans aller bâtir un « belvédère » qui bouchera la vue sur la vallée).
    On prévoit un parking au Sud-Est, mais le terrain visé est privé. On veut embellir Vialas, mais le parking Ouest (route du cimetière) est affreux.
    Enfin, on donne l’illusion d’une consultation démocratique, mais le plan d’aménagement est allusif et les questions d’un vague désarmant. Une vraie consultation suppose la présentation de solutions concrètes, précises, argumentées et de possibilités alternatives.

    • Merci pour votre intérêt. Il vous est suggéré de relire les différents documents présents sur ce blog afin de bien saisir que le PADD ne constitue justement qu’une série d’objectifs à moyen terme. Les modalités techniques et les moyens sont développés par ailleurs. Pour un citoyen soucieux de comprendre et éventuellement de mettre sa pierre à l’édifice, la participation aux réunions publiques (la dernière, relative au PADD justement s’est tenue le 23 janvier) et/ou aux réunions (mensuelles) du conseil municipal livre un certain nombre d’informations complémentaires qui pourraient vous être utiles.
      Enfin, rappelons que les différents projets de réhabilitation du centre bourg auxquels vous référez ici (et qui ne constituent aujourd’hui que des avant-projets) seront amplement débattus et même co-construits avec la population au cours du premier semestre 2018 (plus d’informations très bientôt sur ce blog et via la newsletter municipale). Vous trouverez là une occasion d’exercer votre sens critique mais également de vous confronter aux contraintes pratiques des projets et à la complexité des choix à faire en commun.

  4. Une petite inquiétude : Vialas est un village, un petit village de montagne, avec peu d’espaces plats. Et je crains qu’on ne lui applique des critères de la grande urbanisation… (parcs de stationnement, places de marché etc..). Tout dépend, dans les projets proposés, de leur caractère esthétique. Transformer, mais non défigurer, je pense que c’est la devise de tous! Nous faisons confiance à nos décideurs!

    • Merci pour cette réflexion, Françoise. Il ne nous semble pas que la mégalomanie transpire vraiment des différents projets menés jusqu’ici par l’équipe municipale, mais cette préoccupation est légitime. La meilleure manière de s’assurer de ce risque, tu dois t’en douter, reste l’investissement personnel direct dans l’élaboration des projets (plus d’informations très bientôt sur ce blog et via la newsletter municipale). Connaissant ton habitude d’être présente ‘sur le terrain’ lorsque des choses se passent, nous sommes certains de pouvoir compter sur ta participation.

  5. On peut mesurer le travail réalisé jusqu’ici par l’équipe municipale. Des projets indispensables pour assurer l’avenir de notre commune sont en route. J’espère vraiment que mes concitoyen(nes) s’empareront de ces projets et contribueront à les enrichir,puisque vous leur en donnez l’occasion.

  6. J’ai des doutes sur l’intérêt d’un parking pour pallier quelques difficultés de stationnement pendant quinze jours l’été. L’emplacement prévu est déjà défiguré par un projet déplorable. Attention de ne pas récidiver .
    Et pourquoi pas refaire de cet endroit un jardin ….partagé.

  7. Document cadre très intéressant. Content entre autres de voir que la gestion des mobilités intéresse aussi les villes rurales !
    Bon courage pour la mise en oeuvre,

  8. Pour l’esthetique du village ,repenser ou supprimer le bloc architectural épouvantable mairie /cantine du collége .A reflechir à une relocalisation et à leur pertinence dans l’avenir.
    completer haie de peuplier pour masquer un tant soit peu ,l’architecture de la maison de retraite,bâti public (anachronisme architectural mais nécéssaire bien sur) vue de la planche ,du boccard et du départ de la montée de banette et de castagnols.

  9. Bonsoir, suite à la lecture du PADD, qui est effectivement un document cadre important pour le future développement de l’espace communal, pourriez vous m’éclairer sur l’objectif de « rééquilibrage de la part des résidences secondaires au profit des résidences principales ». Quels sont les mécanismes envisagés ?
    Protéger/restaurer les traversiers : à l’initiative de qui ? Qui est prioritaire ? Quels leviers ? Quels financements ?
    Entretenir et conforter les systèmes de rétention traditionnels : à l’initiative de qui ? Qui est prioritaires ? Quels leviers ? Quels financements ?
    Assurer une bonne gestion de la ressource en eau : un bilan de la ressource a t’il été établi ? Si oui quel est il ?
    Merci.

    • Merci pour cette contribution. Une réponse adéquate à ces nombreuses questions ne trouverait pas sa place dans le cadre des commentaires de ce blog. Et, ainsi que cela a déjà été mentionné en réponse à l’un des premiers commentaires parus à la suite de cet article, ce n’est pas la fonction du PADD de définir les stratégies adaptées aux objectifs énoncés. Nous pourrions échanger sur vos questions au cours de la prochaine réunion publique, à moins que vous ne préfériez prendre rendez-vous pour un entretien en mairie.

  10. Bonjour, j’étais présente à la réunion de présentation du PLU. Le questionnaire du PADD n’est pas très intéressant car les thématiques posées sont, de toute façon , celles intégrées à ce genre de document. Elles intéressent tout le monde.
    Etant commerçante sur Vialas et je me positionne comme telle, (vous savez, on est à l’autre bout de la rue haute…), les commerces participent activement à l’attractivité de notre village et ce durant toute l’année. L’augmentation du nombre de résidents permanents ne signifie pas que cela aura une incidence positive sur les commerces. Les modes de consommation ont « terriblement » évolués. Selon les hameaux, certains vialassins ne descendent jamais sur le bourg-centre. L’épicerie reste ouverte l’hiver, parce que certaines familles, résidents secondaires, natives de Vialas font leurs courses en local , et je les en remercie. Cela nous permet d’équilibrer nos comptes. Je remercie aussi ceux qui viennent le reste de l’année et avec qui nous passons du temps à discuter ! C’est le rôle social de tous les commerces et ce, tout le long de l’année. C’est pourquoi, je m’inquiète sur des choix qui mettraient en cause la pérennité des commerces existants qui fonctionnent à l’année. La saison sur Vialas, c’est du 14 juillet au 20 août (5 semaines). Avant de vouloir augmenter l’attractivité du village par du folklore (des commerces ambulants, un marché plus conséquent, …) , il serait souhaitable d’augmenter le nombre de touristes. C’est dommage de ne pas utiliser le terrain restant au Prat de la Peyre et de réhabiliter le petit camping où existent encore les sanitaires. 5 ou 6 emplacements suffiraient. Beaucoup de gens, l’été nous demandent où ils peuvent camper. nous renvoyons sur la Donzelenche, mais ce n’est pas suffisant. Un camping municipal, même si il représente un coup pour la collectivité, génère des retombées positives sur le village. Un petit gîte d’étape (max 10 personnes) serait le top .
    Concernant la circulation dans le bourg centre. Si les automobilistes pouvaient déjà respecter les 30 Km /heure ! . Merci. Des dos d’ânes pourraient être placés au début et à la fin de la rue haute

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

code